Kubilai Khan investigations
Something is wrong - Première mars 2019

« J’ai avalé une lune de fer qu’ils appellent une vis, avalé la vie couverte de rouille. Je ne peux plus avaler. »
Xu Lizhi s’est tué en 2014, à 24 ans.

du moment présent - ou du processus
constant de solidification du temps terrestre.
Ce temps contient une singulière flamme vitale.
Novalis




« SOMETHING IS WRONG » forme un diptyque avec « BIEN SUR LES CHOSES TOURNENT MAL ». Nous retrouvons la même équipe (4 danseurs et 4 musiciens venus des quatre coins du globe). Ils reviennent d’une fable qui les avait catapultés en 2393 pour assister à l’effondrement partiel de la civilisation occidentale au beau milieu du XXI siècle.
De retour de cette téléportation, ils se posent quelques petites questions :
Saurons-nous ne plus nous soumettre aux impératifs de la production et de la croissance ?
Serait-il possible de défaire collectivement les ressorts de notre passivité ?
Peut-on freiner l’outil idéologique habilement déguisé en incertitude et cesser de nous adapter, d’être résilient ? Pourrons-nous défaire le cadre et grignoter les racines d’un système où tout est électrifié, pétrolisé, hygiénisé, contrôlé, informatisé ? Conjurer la négativité et rompre l'envoûtement par lequel s’enracine la croyance que toute chose prise dans la transformation permanente, resterait malgré tout intègre et sortirait sauf de toutes ces modifications. Allons-nous cesser de collaborer au partage prédéfini de l’inerte et du transformable qui servent et reconduisent les mêmes intérêts ?
Tout cela n’est pas très rassurant et la situation est assez alarmante.
Nous devons nous réveiller avant qu'il ne soit trop tard. Mais aller moins vite sur la mauvaise route ce n’est pas pareil que de prendre la bonne route.
Le sentiment d’un désastre persiste et progresse et c’est même le seul progrès que nous semblons faire !
La terre est en surchauffe et les estimations sur les changements à venir sont effrayantes ; le boomerang revient encore plus vite mais le déni voudrait nous faire croire que nous pourrons nous en sortir par la technologie.
Du cercle polaire au Sahara, la planète subit vagues de chaleur, incendies, sécheresses et inondations.
Températures de l’air et de l’océan, montée du niveau des mers, émission de dioxyde de carbone, fonte des glaces, la fièvre augmente comme le confirme une litanie de symptômes. Comme un train lancé à pleine vitesse, le réchauffement climatique semble s’emballer plus vite que les modèles climatiques les plus pessimistes n’osaient l’interpréter. La crise climatique ne peut être résolue seule sans un changement de paradigme, « Changeons la société, pas le climat « scandent les jeunes qui voient leur avenir s’abîmer.
Nous touchons la fin de l’hypothèse d’une nature douée d’une tolérance sans limite, capable d’absorber tous les effets de la production industrielle et de nos modes de vies peu soucieux de ce(ux) qui les entoure(nt).
Les conséquences de nos actions sont-elles devenues en partie imprévisibles ?
Charles Fourier écrivait déjà en 1821 un essai sur la détérioration matérielle de la planète.
Ce qui risque d’arriver a pourtant déjà commencé …
Alors que le système est en train de se détraquer, on continue à poser un pipeline par ci, une centrale par-là, des rivières aériennes de vapeur galopent par monts et par vaux ; la mer monte et nous nous regardons ailleurs.
Pour combien de temps ? Que sera cette vie dans un monde trop chaud ?
Cela pourrait aussi marquer le départ d’une profonde mutation énergétique, économique, sociétale.
Bien des obstacles seront à surmonter. Les oiseaux entendent les tornades à l’avance et nous renseignent sur les tempêtes qui se préparent au-dessus de nous…

Frank Micheletti
Février 2019


DISTRIBUTION
Chorégraphie: Frank Micheletti
Danseurs: Gabriela Ceceña, Idio Chichava, María de Dueñas López, Esse Vanderbruggen
Musique composée et jouée par Benoît Bottex, Franck G. et Jean-Loup Faurat, Frank Micheletti
Création lumière: Ivan Mathis
Régie son: Laurent Saussol
Costumière: Julia Didier


PRODUCTION

Kubilai Khan investigations

COPRODUCTION
Théâtre du Beauvaisis - Scène nationale de Beauvais
Klap Maison pour la danse – Marseille
Châteauvallon – Scène nationale
Pôle Sud - CDCN Strasbourg
Le Pôle des arts de la Scène, Friche la Belle de mai
Et avec le soutien de la SPEDIDAM


 
Calendrier
19/3/2019 La Rampe d'Echirolles
13/3/2019 Théâtre du Beauvaisis, Beauvais
12/3/2019 Théâtre du Beauvaisis, Beauvais
9/3/2019 PREMIERE, Klap, Marseille
25/2/2019 au 8 mars - Résidence de création, Klap Maison pour la danse Marseille
11/2/2019 au 23 - Résidence de création - Châteauvallon Scène nationale
4/2/2019 au 08 - Résidence de création - Pôle Sud CDCN Strasbourg
20/10/2018 au 4/11 - Résidence création Something is wrong (Beauvais)